Antichrist et la fausse renaissance de Terminator (Schwarzy, reviens !)

Antichrist et la fausse renaissance de Terminator (Schwarzy, reviens !)




Vendredi 05 mai. Après une journée à retravailler mon CV et une sorte de carte de visite qui va avec (je tape un peu dans l'originalité, ça porte ses fruits parfois) et à en distribuer une dizaine dans certaines entreprises, je rentre chez moi pour me changer (reprendre mon look noir et démoniaque) afin d'aller chez Grand Ours vers 18 heures 30 pour une nouvelle soirée cinéma.
Les films prévus ce soir sont bien entendu deux nouveautés sorties cette semaine : celui qui a fait parler de lui à Cannes il y a quelques semaines, j'ai nommé ANTICHRIST (1) de Lars Von Trier, au passage rien que le titre j'adore, avec Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg, puis TERMINATOR RENAISSANCE (2). Même si ce dernier ne me tente pas vu que je suis fan de Schwarzenegger et qu'à mes yeux un TERMINATOR sans lui (gouverneur ou pas) est une énorme connerie, je me suis quand même senti obligé d'aller le voir, si je puis dire. Les horaires de ces films : 19 heures 45 à 21 heures 45 pour ANTICHRIST et 22 heures 05 à 23 heures 55 pour T4.
Voilà de quoi parle le premier : un couple (les deux acteurs cités plus haut) est en deuil de son enfant, mort pendant qu'il faisait l'amour. Il se retire dans un chalet isolé dans la forêt qui se nomme Eden. Cet homme et son épouse espèrent y guérir leurs c½urs et sauver leur mariage. Mais la nature a décidé de reprendre ses droits...
En dépression lorsqu'il a (co)écrit et réalisé ce film (de mauvaises langues diront qu'il aurait dû voir un psy au lieu de faire ça), Lars Von Trier nous offre ici un long au réalisme d'un documentaire. ANTICHRIST est glauque, gore, ultra violent, malsain, férocement ou maladivement sexuel, n'a pas de limite et possède des plans d'une beauté remarquable. Ici Charlotte Gainsbourg ne recule absolument devant rien. D'un côté tant mieux, ici elle est vraiment géniale. Croyez-moi, j'ai vu les films les plus durs, les plus violents ou même les plus barrés, mais celui-ci m'a mis sur le cul. J'en suis ressorti presque choqué.
J'en suis ressorti en ayant adoré.
Un quart d'heure après la fin de ce putain d'ANTICHRIST, il nous faut aller voir le nouveau TERMINATOR. Un TERMINATOR sans Schwarzenegger, comme je l'indiquais. Alors que le nouveau Von Trier m'a vraiment motivé, m'a remis la pêche à 100% (bah quoi ?), on est à peine à la fin des bandes-annonces que je veux déjà être au générique de fin.
Je suis en train de me demander ce que je fous là...

Antichrist et la fausse renaissance de Terminator (Schwarzy, reviens !)


Comme le final de TERMINATOR 3 : LE SOULÈVEMENT DES MACHINES (3) nous le laissait voir, ce TERMINATOR RENAISSANCE se déroule pendant la fameuse guerre contre les machines, dans laquelle John Connor (ici joué par Christian Bale) est un des leaders de la résistance et même pour certains, un prophète.
Ça se passe en 2018. La vision du monde de Connor est remise en cause par l'apparition de Marcus Wright (Sam Worthington), un inconnu qui se souvient seulement de s'être trouvé dans le quartier des condamnés à mort.
Connor doit découvrir si Marcus a été envoyé du futur ou s'il est un rescapé du passé. Alors que SKYNET prépare l'assaut final, Connor et Marcus s'engagent dans une odyssée dans laquelle ils perceront le terrible secret qui se cache derrière l'annihilation programmée de l'humanité toute entière...
TERMINATOR 4 est en fait le premier opus d'une nouvelle trilogie (donc encore deux à voir dans les années à venir si celui-ci est un succès, et merde...). La surprise de ce film est bien la réalisation qui est bonne (même si en soit ce qui est proposé est merdique), surtout dans les scènes où l'action mène le spectacle, alors que McG n'a fait que des mauvais films. Elle sauve le scénario qui, malgré certains personnages qui peuvent alimenter deux ou trois films, ne peut s'empêcher de montrer ses faiblesses et de contenir, histoire de meubler, trop de clin d'½il aux anciens épisodes. Et je ne parle pas du Schwarzenegger en 3D que l'on voit une poignée de secondes au début de la bataille finale... J'aurais dû le regarder sur le Net.
Schwarzy, reviens !






______

1 = Écrit et réalisé par Lars Von Trier, avec Willem Dafoe, Charlotte Gainsbourg, écrit également par Anders Thomas Jensen (2008 Zentropa Entertainment). PRIX D'INTERPRETATION FÉMININE POUR CHARLOTTE GAINSBOURG AU FESTIVAL DE CANNES 2009.

2 = TERMINATOR SALVATION, réalisé par McG, avec Christian Bale, Sam Worthington, Bryce Dallas Howard, Helena Bonham Carter, Michael Ironside, écrit par John Brancato et Michael Ferris (2008 C-2 Pictures / Halcyon Productions / IMF Gmbh & Co. Produktions KG / Intermedia Films / Sony Pictures Entertainment).

3 = TERMINATOR 3 : RISE OF THE MACHINES, réalisé par Jonathan Mostow, avec Arnold Schwarzenegger, Kristanna Loken, Nick Stahl, Clair Danes, écrit par John D. Brancato, Michael Ferris et Tedi Sarafian (2002 C-2 Pictures / Intermedia Films / IMF Internationale Medien und Film GmbH & Co. Produktions KG / Mostow - Lieberman Productions / Pacific Western / Toho-Towa / VCL Communications GmbH / Village Roadshow Productions / Warner Bros).

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.93.19) if someone makes a complaint.

Comments :

  • L-Empire-d-Esther

    24/10/2010

    j'ai vu ce film
    il est impresionnant , sexuel et saignant
    je ne regrette pas de l'avoir vu
    les images sont belles, les personnages tordus et meurtris mais ça me plais quelque part

  • xxcoco-boherxx

    11/06/2009

    en ts cas se ki fd c bien sympa

  • emilie

    10/06/2009

    Decidement de terminateur jen entend que du mal ! bizz a+3

Report abuse